Menu

banner2

Histoire de l'impôt en France

Quand nous parlons de l'histoire de l'impôt en France il faut distinguer les périodes. Que cela soit avant ou après la Révolution Française, à l'instar de bien d'autres sujets concernant l'hexagone ! L'histoire de l'impôt en France à été pendant une très longue période divisée en trois catégories bien spécifiques.

Fiscalité d'ancien-régime:

  • Impôts royaux
  • Impôts seigneuriaux
  • Impôts du clergé
  • On observe que l'impôt fut un outil indispensable aux souverains. L'histoire des impôts en France au Moyen-âge relève d'une profusion de taxes directes et indirectes visant à enrichir les pouvoirs nationaux et locaux aux dépends des petites gens. La taille, le cens, la dîme, la gabelle, les banalités, le vingtième, centième ou dixième sont parmi les plus connus. Ces derniers sont les précurseurs des formes vers lesquelles les taxes évolueront en post-Révolution pour étoffer l'histoire de l'impôt français.

    Après la Révolution, l'histoire de l'impôt en France se dote de taxes nouvelles, des contributions directes principalement focalisées sur le patrimoine de l'individu.

    Et ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que les premières tentatives d'une fiscalité basée sur les revenus sont entreprises. Proudhon, Gambetta puis Clémenceau seront les penseurs et pourfendeurs de cette forme d'imposition à cette époque pour un partage plus juste des richesses.

    Le XXe siècle sera celui d'un véritable passage à une fiscalité principalement basée sur les revenus et profits plutôt que sur le patrimoine. L'impôt sur le revenu naît à l'aube de la Première Guerre Mondiale. Suivront, la TVA, l'ISF, la TIPP et la CSG pour ne citer qu'eux. La tumultueuse histoire de l'impôt en France aura tout de même servi de modèle pour nombre de pays dans le monde.


      Recherche
       



    banner bank
    TurboTax>