Menu

banner2

Les privilégiés de l'impôt en France…

La fiscalité d'ancien-régime était par définition peu soucieuse des inégalités face aux diverses taxes et nombreux étaient les privilégiés de l'impôt en France. Ainsi les classes laborieuses du pays payaient pour le faste du train de vie des pouvoirs locaux et nationaux (petite et grande noblesse). Le clergé faisait bien entendu partie des privilégiés des impôts ce qui fut un des déclencheurs de la Révolution avec le ralliement des membres du bas clergé aux révolutionnaires du Tiers-Etat.

Bien que la Révolution soit passée par là. On peut encore trouver ici et là des privilégiés de l'impôt en France, sans aller jusque dans les paradis fiscaux. Bien sûr le statut des fonctionnaires faces aux contributions d'impôt est un concept qui est d'une certaine noblesse d'esprit considérant le "don" de service des employés à l'Etat-Nation plutôt qu'au secteur privé. Mais que dire des régimes spéciaux qui peuvent être attribués aux plus hauts des fonctionnaires, tout cela pour assurer un train de vie de notable plutôt que de serviteur de la République. Les scandales sont d'ailleurs pléthores sur ce sujet et les décennies à venir verront sans doute une forte réduction du nombre de privilégié des impôts.

Les exemptés d'impôts et ceux qui poussent à la suppression de l'ISF sont les véritables cibles de choix des associations pour la lutte contre les inégalités fiscales. Et cette lutte sera longue pour réduire la liste des privilégiés de l'impôt notamment parce que les politiques ayant le pouvoir de changer ces états de fait sont souvent liés d'amitiés avec ces personnes ou pire, sont ceux visés par cette même lutte du pot de terre contre celui de fer.


  Recherche
   



banner bank
TurboTax>